Chasseurs de têtes, Talent acquisition managers : bouturez les talents de vos candidats ! Par Guillaume Demuth

Talent acquisition, recrutement : difficile de trouver le profil qui possède 100% des talents requis.

Mais pourquoi ne pas accompagner la personne pour faire éclore ses talents, pour les faire mûrir, les rendre opérationnels pour le nouveau poste… ou même les inventer ? C’est possible, pour peu qu’on accompagne le processus avec soin.

Guillaume Demuth, Consultant-formateur KS & Co vous parle de ce processus d’onboarding qu’il appelle « bouturage de talents ».

Voilà, vous l’avez trouvé le ou la bonne candidate ! C’est une perle rare, il va parfaitement se greffer à l’entreprise. Mais avant la greffe, vous vous dites qu’un talent supplémentaire pourrait parfaire le profil de votre poulain. L’heure est donc venue du bouturage.

Vous vous souvenez ? Prendre un élément végétal, le coller bout à bout avec une plante et laisser la plante l’intégrer entièrement jusqu’à ce que la bouture prenne le même ADN que sa plante-mère. Les talents que doit acquérir votre candidat, doivent de la même manière être intégrés pour qu’ils se fondent dans son expertise professionnelle. Pas question de le faire passer par un cours théorique ou une formation standard ; il a besoin d’un soin sur-mesure.

Ce qui est beau dans le bouturage, c’est que tout peut être associé, pour peu que l’on accompagne le processus avec soin :

Pour identifier ce que le ou la candidate peut développer, il faut isoler l’élément culturel, pragmatique ou différenciant que l’entreprise attend de lui ou d’elle. Est-ce un leadership ajusté aux valeurs de l’organisation ? Une plus grande agilité dans le dialogue ? Un sens politique plus acéré ? Plus de rondeur dans sa communication ? Plus de capacité à être créatif ? Plus de souplesse dans l’improvisation ?

 

Pour développer ce talent, il faut cerner quelle démarche apportera le plus à votre candidat. Un coaching pour développer son potentiel en effectuant un travail sur soi ? Un training pour « muscler » ou rendre fluide telle ou telle compétence ? Un accompagnement one-shot pour prendre conscience de son potentiel ? Un programme pour le développer sur le moyen-terme ?

 

Pour vendre ce nouveau talent dans l’entreprise, il faut que votre candidat en ait pris conscience et sache en parler non comme une ligne de plus sur son CV, mais comme d’une pratique appliquée au quotidien (et donc testée, voire suivie par son coach).

 

Vous voilà prêts à préparer votre prochaine bouture, pour que chez votre candidat, comme l’écrivait Malherbe : les fruits passent la promesse des fleurs.

 

Guillaume Demuth

Leave a Reply