Nouveau poste ? Inventez votre métier ! par Guillaume Demuth

Vous croyez qu’un poste se résume à une fiche de poste ?

Oups ! Vous risquez une déconvenue !

On vous dit comment, concrètement, découvrir la réalité de votre travail et y trouver du sens.

Je me souviens d’une avocate qui avait été recrutée par une grande entreprise et qui se sentait perdue dans son nouveau travail, parce que la réalité de son quotidien était très éloignée de sa fiche de poste. «J’ai été recrutée parce que je suis une experte dans mon domaine, mais je dois passer mes journées à sensibiliser aux aspects légaux des collègues issus d’autres fonctions, qui changent de poste tous les deux ans, qui ne connaissent rien au droit et veulent juste que je sois leur exécutante juridique. C’est une tâche sans fin et frustrante parce que je n’apporte que très peu de ce que je sais faire.»

Après l’avoir coachée, elle a commencé à retrouver du sens à son travail (ce qui lui manquait depuis un an) : «En fait, je réalise qu’il y a eu un malentendu. Je pensais être recrutée pour conseiller plus ou moins comme je le faisais dans mon cabinet d’avocats, alors que je suis là pour diffuser dans l’entreprise une culture juridique, maintenir à flot la viabilité des projets alors qu’ils sont très nombreux et rendre l’entreprise plus agile. Ça me plaît parce que c’est nouveau pour moi et que c’est utile».

Ce que cette avocate a fait en quelques minutes, porte un nom : inventer son métier. Dans son sens ancien, le verbe inventer signifie également « découvrir » (inventer un trésor par exemple). Inventer son métier c’est découvrir ce qu’il est au-delà de ce qu’en disent la fiche de poste ou votre manager. C’est découvrir le sens que votre poste a pour vos interlocuteurs réguliers, ce qu’il apporte à votre équipe, à votre département, à votre entreprise.

Pour inventer son métier, vous pouvez faire l’exercice suivant, seul, ou mieux, avec l’aide d’une coach qui vous aidera à approfondir la réflexion.

1) Dessiner deux colonnes sur une feuille. Dans la première inscrire les compétences c’est-à-dire les savoirs, savoir-faire et savoir-être, que l’on met au service des autres au quotidien, dans la seconde inscrire les compétences (parfois très différentes) que les autres utilisent chez vous.

2) Dessiner trois cercles concentriques sur une seconde feuille. Dans le premier inscrire ce que l’on apporte réellement aux autres, dans le deuxième la contribution réelle que l’on apporte à son équipe ou son département, dans le troisième notre apport réel au fonctionnement de l’entreprise. Donc sa valeur ajoutée pour les autres, pour sa business unit et pour son entreprise

3) Enfin en reprenant les deux feuilles remplies, (inventer) réécrire son métier en le décrivant avec des termes plus concrets et vérifiés sur le terrain (et pour info, on peut se penser conseillère juridique et se découvrir chargé de communication / urgentiste projet / innovatrice procédures…).

 

 

L’essentiel à retenir de cette anecdote et de cet exercice, c’est que votre nouveau poste ne sera pas au quotidien ce que l’on vous en a dit en vous recrutant, mais ce que vous en ferez dans le contexte de votre entreprise. Inventer son métier, c’est créer le sens qui motive chaque jour. Alors soyez l’inventeur que vous avez toujours rêvé d’être !

 

Guillaume Demuth

Leave a Reply